mercredi 23 septembre 2015

Le côté obscur...




Bon ben voilà. On a fait le grand saut. Bon on a mis du temps à le faire ce saut, près de deux ans. Il y a eu des hauts et des bas, des examens et des résultats mais il est là. On va être parents. On est heureux. Sauf que là, ben je suppose que je peux plus râler contre les enfants et leurs parents... Les poussettes dans les bus " tu peux pas la plier non?", "quoi ton môme veut faire pipi? mais retient le non didji!"... Non? Oh aller, encore un peu! Même en étant maman, on peut toujours trouver un enfant exécrable ou moche. Enfin j'espère. Parce-que déjà que mes seuls emprunts à la bibliothèque sont désormais Parents et Famili, je ne veux pas tomber du côté encore plus obscur de la maternité!!! 

Bon allez, arrêtons les langues de bois. Qu'est-ce que ça fait d'attendre un enfant? Et ben... Pas mal de choses. Positives comme négatives il faut bien l'avouer.


Ton corps change. 
Bon ça c'est pas nouveau, tu t'en doutais. Sauf que là, le fait d'avoir une belle bedaine, dans les premiers mois (j'ai bien dis dans les premiers mois!), ça fait plaisir. Attends attends. Pas plaisir du style "je suis maman c'est la chose la plus merveilleuse du monde", non. Juste que au départ, tu vois ce ventre sortir de ton pantalon, déborder de partout, mais au moins, c'est pas tout flasque mais tendu! Exit les boudins d'amour de graisse, bienvenu aux boudins d'amour de liquide amiotique! Oui je sais c'est glamour. Mais je t'assure que ça rassure. C'est pas dû à ton 3eme muffin au chocolat. Bref, c'est une très belle excuse. Le tout, c'est que les autres s'en rendent compte. Ou pas. On te laisse la place dans les transports. Là tu es soit toute contente: ça y'est ça se voit, les gens n'assimilent pas ma bedaine au 3eme muffin!! Soit tu es rageuse (tu es une femme ne l'oublie pas, jamais satisfaite): je suis déjà grosse à ce point?! On te laisse pas la place: tu es contente car soit ça ne se voit pas soit on pense vraiment que tu as abusé de muffins.

Ensuite vient le regard de ton homme. Enfin, s'il te regarde. Car en général, tu as toujours droit à du " Maaiiiiis tu es superbe mon chouchouuuuu!!" quand tu lui demandes avec ton air de cocker sortant de 12 heures de soute d'avion " C'est énorme non?!". Mais viennent ensuite les dédramatisations. Et là, l'homme en a de belles. Du moins le mien. Grâce à lui, j'ai des pieds en forme de petit roti tout mignon (pour mon excuse il a fait super chaud, super humide cet été et mes sandales étaient des spartiates... Mhm. mauvais choix. Que j'ai plus réussi à remettre de toute manière...). Heureusement, il adore le rôti. De porc. 
Je suis également une carte routière humaine. Il est le seul à voir l'A8, les départementales et autres nationales sur mes seins. Prends toi ça dans la face. "Oh mais c'est marrant t'as des autoroutes! regarde, là c'est Aix- Paris, là Amiens-Strasbourg...". Merci chouchou. J'apprécie que tu compares les veines ultra visibles de ma poitrine au réseau routier national. Au moins on se sent unique. Et on arrive à dédramatiser. Après un petit temps d'adaptation quand même. 

Bon tu vas me demander, il arrive quand ce temps d'adaptation? Et bien écoute j'en sais rien. Personnellement, il m'arrive d'oublier d'avoir cette grosse bedaine pesante. Mais je te rassure, ça dure pas longtemps. Jusqu'au moment où tu vas aux toilettes pour la 8 eme fois, ou l’élastique de ton pantalon de grossesse redescend pour te prévenir que ben là, t'es vraiment énorme, même pour lui, quand tu fais 500m et que t'en peux plus, tu marches aussi vite que la vieille en déambulateur d'à côté. Toi qui avait cette vive allure parisienne chaussée de tes petits talons rouges après une journée de 9h. Non non toi tu sors juste de ton canapé et tu vas au supermarché d'en face. Enfin tu essaies. Oublie tes talons. Même de 80mm... 

Et puis il y a les gens qui aiment te rappeler ton état. Et depuis que je suis à Montréal, c'est incroyable les personnes qui parlent de ma bedaine. Petits exemples de rencontres montréalaises:
Jour 1: un gars dans la rue me félicite (pour ma grosse bedaine) et me conseille de boire de la tisane d'ortie. Ok merci.
Jour 2: à la pharmacie, une femme me demande si je vais allaiter - euh mais c'est ton affaire ça?!
Jour 3: Hier soir en attendant le bus, un gars se dirige vers moi et me demande si je suis enceinte - ben à 1ere vue oui que j'lui dis...- ah bien, et tu-comptes-tu accoucher dans l'silence? - ?!!! pardon?!!- Oui parce-que accoucher dans l'silence c'est bien pour (la j'ai rien compris à son explication, je cherchais surtout à voir si un logo de secte était inscrit sur son teeshirt.. Rien néant.- Ah ben non, et avec moi il est mal barré! C'est quand même le seul moment où on peut hurler à gogo sans gêner personne, je vais pas m'gêner!- ah bon?! - Ben oui. - Bon ben je te souhaite un bel accouchement quand même - quand même?!!!
Tous les jours: en passant devant les itinérants dans les rues " Oh une grosse bedaine!" " Oh un bébé qui s'en vient!" "Oh félicitations!"...et j'en passe!

Bref,  un grand merci aux montréalais de partager ma grossesse avec autant d'inquiétude...

Bref voilà. Je suis pas encore prête à emmerder tout le monde avec ma poussette dans le bus (et pour le coup, je suis parée, j'ai un véritable tank, merci tonton!!!! gniakgniakgniak!), je ne m'extasie pas encore en disant à tout le monde "C'est la chose la plus merveilleuse au monde d'être aussi énorme!!". Non. mais ça viendra peut-être. Déjà je l'ai accepté. Et ça c'est énorme. Accepté d'avoir un petit alien dans ma bedaine, car c'était pas gagné. Et le pire, c'est que ça ne me dégoûte plus. Je te l'ai dit, je suis tombée du côté obscur de la maternité. Aie. Et c'est qu'un début.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les deux franchouilles...

Ma photo
Les deux franchouilles sont de retour au pays de la broue avec leur passager clandestin. Ils ne rêvent que d'une chose: continuer leur vie désormais bien canado-franchouillarde mais tout aussi farfelue, l’espèrent-ils... Et laissez-nous un tit message bien franchouillard, ça fait toujours plaisir...

Ki vient nous voir?

compteur pour blog

Blog Archive

Search

Fourni par Blogger.