mercredi 15 octobre 2014

A nous mayami!!!



Bon ben voilà. On y est. A nous les beach de toutes sortes, à nous les key lime pie, à nous les flip flop, à nous les crocrodaïles. Bref, à nous la Floride. Et pour une fois, on ne part pas dans le froid. Mais même avec la certitude de passer 3 semaines au soleil, on n'a jamais eu une valise aussi lourde... 20kg pour ma part, 19kg pour le frenchouille. Ben oui, au cas où. On ne sait pas ce qu'il va se passer. Un ouragan (on s'est déjà tapé un typhon l'année dernière au japon donc...on prévoit!), du matos de camping (parce-que les motels ça va bien...mais le compte bancaire...ça va moins!) et..ben des tee-shirts. Non parce-qu'il parait qu'il fait super humide là bas. Enfin il parait. Donc on va souvent changer de teeshirt. Et voilà comment on arrive à plus de 35 kg à deux. Pour 3 semaines. Au soleil. Je t'entends d'ici: pourquoi la Floride?! Et pourquoi pas?!  On avait envie de se la péter pour une fois. Se la jouer les Experts sans les cadavres, voir surtout pourquoi la sœur de Dexter porte jamais de teeshirt alors qu'il parait qu'il fait super chaud, voir si les alligators, ça se mange vraiment, et pouvoir hurler sur face de bouc et au boulot: je vais à mayami (with tthe french accent bien sûr hein?)!! Et pour l'occas', le frenchouille s'est acheté des flip flop (tu sais les trucs mochissimes que les mecs mettent dans les endroits où ça devrait être interdits: partout sauf à la plage. Et la franchouille..ben elle a sorti ses plus belles lunettes de soleil (qu'elle n'a d'ailleurs jamais mises car achetées à NY en octobre y'a 3 ans...).
Et donc voilà. On y est. Le programme? D'abord passer des douanes. Non parce-que on commence à être habitué maintenant aux histoires de douanes. Et encore on s'en est bien sorti. Mise à part ma tête d'ahurie sur les photos qu'ils prennent maintenant sur des machines genre do-it- yourself: les yeux en l'air, cheveux de sorcière après une nuit passée dans l'avion et bouche ouverte parce-que forcement je parlais avec le franchouille lui demandant. "c'est quand qu'ils prennent la photo?" ben maintenant.. Non parce que désormais, tu te tapes le boulot des douaniers: tu t'enregistres avec ton passeport à une machine, tu réponds à des questions -genre si t'as pas de chien, vivant ou mort hein (pour ceux qui me connaissent savent de quoi je parle...) avec toi et ensuite tu passes aux douanes. Tout ça au milieu de touristes qui parlent pas un mot d'anglais, qui comprennent rien..et des douaniers...qui parlent qu'anglais et qui sont au taquet. 
Puis, forcément, j'avais pas imprimé la confirmation de réservation de l'hôtel (on me l'a jamais demandé...et là ben si). Et ce qui nous a surpris c'est que le douanier ne prend les empreintes et tamponne le passeport que de l'un d'entre nous. Regard ahuri. On n'ose pas poser la question. Bon il doit s'y connaître. Bizarre. J'espère juste que le frenchouille n'aura pas de problème pour sortir du pays...

Bref, on y est. Après avoir choisi une voiture de location qui très certainement ne nous était pas destinée: tu vas dans un garage et tu choisis toi-même ta voiture dans ta catégorie. Et si y'a plus? ben tu prends la catégorie d'au-dessus. Ah ok. Tant pis pour les autres quoi.

Notre parcours? Pour le moment pas vraiment défini. Mais on a une petite idée => carte

En tout cas, ça va être un super séjour. Lunettes de soleil ou pas. Ouragan ou pas.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les deux franchouilles...

Ma photo
Les deux franchouilles sont de retour au pays de la broue avec leur passager clandestin. Ils ne rêvent que d'une chose: continuer leur vie désormais bien canado-franchouillarde mais tout aussi farfelue, l’espèrent-ils... Et laissez-nous un tit message bien franchouillard, ça fait toujours plaisir...

Ki vient nous voir?

compteur pour blog

Blog Archive

Search

Fourni par Blogger.