vendredi 13 décembre 2013

Trucs testés en vrac à Kyoto


Pendant mon séjour au Japon, j'avais pris un cahier. Bien choisi le cahier. Grand, avec des lignes (oui tr_s important les lignes...va écrire sans ligne dans un train toi...), des pochettes intérieures et des intercalaires pour pouvoir séparer mes comptes, mes blabla, mes collages bref tout mon bordel.
Et au fur et à mesure du séjour, j'ai, j'ose le dire, eu la flemme de tout raconter. Alors j'ai eu une idée. Oui des fois ça me prend comme ça, j'ai des idées. Bonnes ou mauvaises, on s'en fout, le principal c'est déjà que j'en ai. Non? Alors ma grande idée ça a été ma rubrique des "trucs testés en vrac". Comme ça, dès que j'avais testé un truc sympa, drôle, bizarre, je le notais, comme une liste. C'est rapide, simple et efficace car parfois, ya pas besoin de faire de grandes phrases pour te dire que j'ai bouffé des boulettes de-je-sais-pas-quoi et que ça m'a donné mal au bide et que la prochaine fois j'apprendrais à dire boulettes au porc en japonais. Et dès que j'en avais envie, je sortais mon cahier, dans un resto, un café, en bord de canal et j'écrivais ma petite phrase. Vite fait bien fait.


Et je suis ben bonne aujourd'hui. J'ai décidé de vous faire un tit bilan de tes "trucs testé sen vrac" au Japon. Mais pour pas tout vous dire d'un coup, je vais le faire au fur et à mesure hein. histoire de vous donner le thé à la bouche (c'est la version l'eau à la bouche japonaise).

- le thé matcha. Mouais. J'ai commencé par celui de Starbuck (vendu dans les machines ou les supermarchés)qui est vraiment pas terrible. En revanche, au fur et à mesure du voyage, j'en ai bu de super bon. Et mangé, car j'ai tout fait, en lait frappé, en glace et en thé. Terrible.

- Le porc frit et pané. Fade. C'est accompagné de choux et d'une sauce au soja. A savoir (non parce que nous on savais pas...on avait pas lu le guide...ah ala la...), mais on peut choisir les morceaux: moins le menu est cher, plus le morceau est gras. On en a mangé un super bon malgré ça dans un tit resto de la gare de Kyoto (Tontatsu Nako, 11°étage, Menu à 1100Y).

- Bouffer du riz gluant au petit-dej. Et de la soupe miso. Moi, l'adepte du sucré dès le lever, franchement, je m'y suis bien faite. Avec des graines de sésame, trop top délire.

- Boire du thé. Tout le temps. Partout. Et froid. Et fumé. Ça, je m'y suis pas faite du tout. Mais alors pas du tout. Je rêvais d'un bon verre d'eau aux repas. A la fin je buvais ma bouteille d'eau. Trop galère pour leur demander de l'eau, j'arrivais jamais à me faire comprendre. Résultat, je mettais plus de temps à demander de l'eau qu'à manger.

- Les tempura à la crevette...et à la feuille! Super beau. Et bon. Enfin pas trop de gout mais c'est beau.

- Les pâtes...froides. On a cru que c'était une erreur de service (oui oui les beaufs....). On a pas osé demandé. Alors on a mangé. Enfin Fred a mangé, moi j'ai vraiment pas pu tellement elles étaient glacées. 

- Le fanta melon. Bon ça c'est surtout pour le franchouille. Il a découvert ça dans une machine dans un temple. Résultat, il trifatouillait toutes les machines durant le séjour pour re-découvrir cette fantastique sensation de fanta melon (moi pas comprendre hein....)
 - Le soda DragonBallZ. Oui oui, ça existe et en plusieurs versions svp. Alors imaginez le trentenaire face à la machine à soda et 3 exemplaires de cette boisson ultra sucrée (on dirait du chewing gum à avaler...). J'ai tout de même réussi à empêcher l'homme à ne pas faire collection et surtout à ne pas les ramener dans la valise... On aurait été fin avec 6 boîtes Dragon ball Z imbuvables.

 - Les Yakitori ( resto de brochettes) ou comment demander l’addition... Bon on aurait du filer en vitesse car la note était vraiment salée... Heureusement que les brochettes étaient excellentes. Comment on s'est retrouvé là? On sortait des jeux d'arcades et j'avais trop faim et pas envie de chercher pendant trois plombes. Lorsque, au détour d'une petite ruelle, j'ai aperçu des gens mangeant à un comptoir dans un truc minuscule. J'ai décrété qu'on allait en baver pour commander et que ça allait être méga marrant. Ben on a galéré. Et ça a pas été méga marrant. Mais méga bon. Et méga cher. Au fait j'ai dit que c'était cher?

Au menu:  Gyu-niku (boeuf), piiman (petites piments), sasami (morceaux escalopes de poulet), shitake (champignons), tama-nesi (oignons blancs). Bref, on a eu un assortiment vraiment délicieux, agenouillé dans une petite salle enfumée entourés de menus en japonais sur les murs et de jeunes japonais. Bref tout bonnement génial.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les deux franchouilles...

Ma photo
Les deux franchouilles sont de retour au pays de la broue avec leur passager clandestin. Ils ne rêvent que d'une chose: continuer leur vie désormais bien canado-franchouillarde mais tout aussi farfelue, l’espèrent-ils... Et laissez-nous un tit message bien franchouillard, ça fait toujours plaisir...

Ki vient nous voir?

compteur pour blog

Blog Archive

Search

Fourni par Blogger.