vendredi 11 octobre 2013

Quand les franchouilles prennent le train...


... Ou, le Japon en train.

Et direct on a été dans le train. C'est le cas de le dire.

Comment t-y ça marche-t-y?

Donc en ce mercredi matin, on descend de l'avion et de suite, on monte dans le train avec notre cher National Rail Pass qui nous suivra tout au long de notre périple de trois semaines et qu'on a réussi à échanger à l’aéroport en 15 minutes. On présente donc son voucher in anglish (oubliez pas, suis bilingual) avec son passeport et on nous l'échange contre un beau pass tout beau tout neuf qui donne droit à tout le réseau JR (donc pas mal de ligne). En gros, on n'a jamais eu besoin d' acheter d'autres titres de transport excepté le pass de bus à Kyoto pour une journée. Bref le réseau JR est très étendu et c'est très pratique. On l'a même utilisé pour se déplacer à Tokyo.
Si vous voulez, vous pouvez même passer au bureau JR de la gare pour réserver gratos vos places. Ce qui, parfois, peut être pas mal car tout dépend des trains que vous prenez (8 ou 13 voitures) mais en général, les voitures sans résa sont peu nombreuses. Donc cela dépendra aussi de votre gare de départ (milieu de parcours ou pas...). 



Et dans le train ya quoi?
Ben tout. enfin presque. Comme nos TGV en fait. Des toilettes, des poubelles (si si méga important!!!), des salles fumeurs et même des wagons fumeurs! Une horreur d'ailleurs, même si c'est très bien ventilé.Vous avez même des voitures fumeurs! Ouai j'avais oublié que ça pouvait exister jusqu'à ce que je dise "OK" à la fille qui, derrière son comptoir nous a fait une résa pour le wagon number 3, bref, celui des fumeurs. Le franchouille aux anges, la franchouille a passé la moitié du trajet Kyoto-Tokyo (soit 3 heures), debout entre deux wagons pour éviter les odeurs....

Sinon, pour les tites fringales, tu as la gentille dame qui passe avec son chariot et qui te vend tout pleins de trucs qui sont super beaux et que t'oses pas déballer parce-que le bento-avec-la-tête-de-naruto-là-il-est-trop-trop-top-je-le-veux-souvenirs-ouais-mais-en-fait-j'ai-trop-faim...








Et c'est facile à trouver les quais?
Ben ouais. D'ailleurs on a trouvé ça trop beau pour être vrai au début. Tout est bilingual. Même les annonces des trains à l'arrivée et des prochaines stations dans le train. Bref, c'est méga ultra simple. Sauf quand on prend des trains rapides au lieu du local et qu'on dépasse donc de 30 min notre station. Heureusement on était en vacances. Mouais.

Et alors cette relation ?
Ben on avait mal, très mal commencé notre belle relation trainale. Et oui. Dès notre descente de l'avion. On monte dans le train, avec rservation, on trouve la bonne direction pour Kyoto, direct, même après plus de 20h de voyages dans les pattes. Mais le bon dieu a voulu se venger? Ila dû se dire c'est trop simple pour les petits franchouilles là, ils râlent pas assez. Un an après notre tempête de neige en Islande, là il nous fait quoi?! il nous fout un typhon. Ouais. En plein dans la face. Enfin, dans la face du train. ce dernier qui, d'un coup s'est arrête dans une petite gare pendant 5 heures. Et nous comme deux couillons que nous sommes (ben ouai faut être réalistes parfois. parfois seulement hein?), nous avions prévu de tirer de l'argent arrivés à destination. Donc pas de bouffe (aghhhhh), pas d'argent, 20h de voyages dans les pattes et 3 allemands qui n'arrêtaient pas de bouffer et picoler devant nous. Donc moi, franchouille aguérie au cheveu gras (j'aimerais bien vous voir après 20h de voyages), j'ai pris mon courage à deux bras et suis allée demander ce qu'il se passait quoi. Ben vi. Et surtout, où je pouvais tirer de l'argent. Quelle idée. Mais quelle idée.
- Do you speak english?
- Euh...
- ATM? To take money, cash?
- Tickets?
- No I've got tickets. In want cash
- Tickets?
- No i have my tickets
- Tickets?
-???  Bon laisse down.
Et faut imaginer ça avec les gestes, le regard épuisé et le cheveux gras (oui je sais je répète mais je DETESTE le cheveux gras). Bon j'ai quand même réussi à trouver une jeune fille qui a réussi à m'expliquer qu'il fallait aller à Nagoya pour retirer de l'argent. Sympa. Adorable même, aucun train n'y allait, c'était en plein typhon. Bref, elle voulait juste que je meure. C'est clair.









Pour info:
Japan Rail Pass
- Et un site génial pour calculer vos trajets en train: Hyperdia
Rien qu'avec ces deux sites, vous êtes au taquet, prêts à braver les typhons  pour longer les rails japonais!


1 commentaire:

  1. heureuse de retrouver tes récits!dommage que cela s'arrête, ce doit être à cause du typhon

    RépondreSupprimer

Les deux franchouilles...

Ma photo
Les deux franchouilles sont de retour au pays de la broue avec leur passager clandestin. Ils ne rêvent que d'une chose: continuer leur vie désormais bien canado-franchouillarde mais tout aussi farfelue, l’espèrent-ils... Et laissez-nous un tit message bien franchouillard, ça fait toujours plaisir...

Ki vient nous voir?

compteur pour blog

Blog Archive

Search

Fourni par Blogger.