vendredi 5 juillet 2013

Une histoire d'ongle...

Tout a commencé par un craquage. Ben oui j'ai craqué. Bon ça arrive hein. Non non je me suis pas ruée sur les 500 mml de Ben&Jerry's (ça c'est déjà fait ya deux jours....). Non je n'ai pas rendu ma carte bleue verte à cause des soldes (ça ça ne vas pas tarder...). Et non je n'ai pas démissionné (ça...je le ferai quand je serai sûre d'avoir gagné au Loto. Et ça se passera quand je commencerai à jouer). J'ai craqué. J'ai ressorti mon kit de manucure, vernis inclus. Et je ne sais pas ce qui m'a pris.Peut-être l'aspect peu reluisant de mon gros ongle  du pied droit (je vous passerai les détails hein...). Voulant absolument, et comme à mon habitude cacher la misère, j'ai donc poli, lissé, coupé et vernis mes ongles. Tous mes ongles (pas seulement le moche parce-que ça aurait fait bizarre. Non? Si en fait). Et puis vu que je suis nulle en pose de vernis, j'ai préféré m'attaquer à des ongles qui se voient pas. Sauf quand on met des tongs. Et ça tombe bien parce qu'il fait beau. Enfin il commence.
Et dès qu'il fait beau, j'ai un besoin irrépressible de mettre des tongs. Et d'acheter des compensées où on voit des bouts d'orteils. Deux choses que je fais en fait jamais. Enfin le coup de tongs si quand même. Le truc c'est que dès que je commence à mettre mes tongs, mes pieds oublient totalement qu'il existe d'autres chaussures.
Donc voilà. Mes doigts de pieds sont roses et j'ai qu'une envie, de colorer mes doigts de mains (ben oui tant qu'à faire) aussi. Car franchement, entre nous,ça aurait pu être pire. Bon on peut pas dire que les pieds sont le plus bel endroit du corps, du moins du mien. J'aime pas du tout mes pieds. Faudrait que je rencontre un fétichiste des pieds qu'il tente de me convaincre du contraire. Si ça se trouve, il trouvera les miens pâles, plats, sans charme. Oui mais avec du rose? Ben c'est pas si mal. Bon, ça déborde un peu de partout mais au moins, ça décore un peu et ça ira parfaitement avec mes tongs rouges... Pour peu qu'il pleuve pas la semaine prochaine. Ou que mes tongs me lâchent pas. Faut se méfier des tongs. Mais je suis fière de mes petits petons.

Sauf que. Ben sauf que je tombe sur l'unique pub que nous redoutons le plus. Vous savez, celle qu'ils nous foutent toujours au moment de la bouffe, où le nez dans ton assiette, tu le lèves soudain pour voir ton chéri (ben ouais ça m'arrive de temps en temps de regarder mon chéri quand je mange...) et là ton regard est malheureusement attiré par la télé qui est restée allumée. Et ton ventre ne fait qu'un tour. C'est LA pub qu'il ne faut pas dans ce moment là. La pub des mycoses des pieds. Savez avec les bestioles qui rentrent, qui sortent de dessous les ongles là (ben pourquoi je serais la seule à avoir des nausées?!) et qu'en plus elles causent!!! Et là, cette fois comble d'horreur, je me rends compte que l'ongle de la pub ressemble au mien (tu sais le gros ongle du pied droit que je voulais vernir? bon en plus moche hein, beaucoup plus moche...mais c'est quand même vachement ressemblant)... Alors je retire ma chaussure (oui il fait pas assez chaud encore pour mettre mes tongs rouges), contre l'avis de l'Homme qui commence déjà à râler "Non mais tu vas pas mater tes pieds maintenant non?"
- Mais j'ai une mycose!!!! regarde!!!!
- non mais je mange!!!
- regarde, ça y ressemble vachement non?
- ben j'en sais rien, t'as du rose dessus. d'ailleurs c'est moche (oui l'Homme est toujours gentil avec sa promise lorsqu'elle tente de se faire belle...)"
Et pour en être sûre, je suis allée voir à quoi ressemblait une mycose avec mon ami google. Bon, un truc que j'aurais jamais dû faire. Surtout au moment de bouffer.Ou avant de dormir. Enfin bref jamais. Un conseil, évitez les recherches en "images". Bon ça m'a rassuré un brin, j'ai de la marge dans la mycose. Mais quand même. Alors dès demain, je vais présenter mon gros orteil à mon pharmacien. Mais pff, avant, va falloir que j'enlève mon beau vernis. Snif.

Les histoires d'ongles et moi, ça fait deux. Oui oui, souvenez-vous de la perte de mon orteil après avoir joué les Josiane au ski...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les deux franchouilles...

Ma photo
Les deux franchouilles sont de retour au pays de la broue avec leur passager clandestin. Ils ne rêvent que d'une chose: continuer leur vie désormais bien canado-franchouillarde mais tout aussi farfelue, l’espèrent-ils... Et laissez-nous un tit message bien franchouillard, ça fait toujours plaisir...

Ki vient nous voir?

compteur pour blog

Blog Archive

Search

Fourni par Blogger.