mardi 14 juin 2011

8 heures dans la peau d'une eboueuse...

Bon au départ, je participais au démontage du grand prix de formule 1 avec une association échologique. Pour être sincère, on m'avait un peu prévenue que mon principal objectif de ma journée allait être de ramasser des dechets... Bon ok. Moi, pas peur. Moi me lever à 6h30 du matin, préparer mon tit sandwich et aller direction l'île Jean Drapeau. Arrivée sur place, toujours pas peur. Même quand on nous a donné un mâgnifiiique teeshirt vert (j'ai un truc avec le vert ici, entre ce superbe chandail et celui du job de camelot...), un tablier super top design à deux poches pour mettre nos ustensile spour la journée: des sacs poubelles. Moi toujours pas peur. Puis, l'arrivée du camion pour nous amener au coin de la "collecte" a cette fois-ci réussi son coup. Car monter à 1m60 de hauteur (quand on fait déjà 1m60...) dans un camion qui sent la bière à 7h du matin... Là, j'ai commencé à me demander dans quoi je m'étais embarquée. Encore plus lorsque je me suis mise à ramasser le moindre mégot de 9h à 13h. Heureusement pour moi, j'ai pu voir et faire tout  le tour du circuit de formule 1. Et j'ai pu admirer notre futur "Montréal plage", là où, quand il fera 34°C (oui ,  oui ça existe ici!) nous irons nous baigner! Bref une matinée intense en émotion.
Un super déjeuner offert par l'association  avec toute la bouffe récupérée lors des collectes de dechets (vive l'écologie!), c'est reparti pour nettoyer cette fois-ci les quais du plan d'eau. Là où se trouvaient pendant 4 jours, la presse, les photographes et j'imagine vu le nombre de bouffe non entamée, les vip et autres invités. Car de la nourriture, il y en avait! Des tonnes et des tonnes de bouffe encore emballée... Ca nous a rendu fou. Alors je sais pas si les vraies eboueuses (oui oui, même celle qui collecte les poubelles en lolo brigida...) récupèrent mais moi, j'ai pris tous pleins de trucs! Et bien entendu,j'ai mis tout ça dans un magnifique sac poubelle et je me suis balladée avec dans le métro... Bien puante. Moi, pas le sac poubelle. Car pour puer, je puais. Une véritable infection.Un mélange entre (au fait vous mangez?) les mégo, la bière, le coca diet et le plastique mouillé.
Bref, 8h à ramasser des bouts de papiers, des mégos, et voir un gâchis énorme de nourriture, ça m'a mise KO. Après camelot, c'est sûr, je ne serai pas éboueuse. Sauf si on m'autorise à m'habiller comme la cagasse des poubelles (genre vous l'aviez pas remarqué...).

3 commentaires:

  1. Si c'est toi sur la photo je trouve que tu as sacremement changée

    RépondreSupprimer
  2. Eh, l'hiver ça fait gonfler les seins... t'étais pas au courant?

    RépondreSupprimer
  3. le tee-shirt vert que nous a montré hier soir était beaucoup moins sexy...

    RépondreSupprimer

Les deux franchouilles...

Ma photo
Les deux franchouilles sont de retour au pays de la broue avec leur passager clandestin. Ils ne rêvent que d'une chose: continuer leur vie désormais bien canado-franchouillarde mais tout aussi farfelue, l’espèrent-ils... Et laissez-nous un tit message bien franchouillard, ça fait toujours plaisir...

Ki vient nous voir?

compteur pour blog

Blog Archive

Search

Fourni par Blogger.