mardi 24 mai 2011

Marchons, marchons...


Bonne fête! Oui il parait que tout le monde se souhaite via textos et autres une bonne fête des patriotes. Et comme je suis hypra méga curieuse, j'ai voulu aller voir cette fameuse marche des patriotes qui a eu lieue ce matin au pied du courant ( au pied de la prison des patriotes, endroit logique quoi...).
Mécékoidonc? Ah heureusement que je suis là bande de (gentils...) ignorants... Je résume hein: en 1837-1838 les patriotes se sont battus contre la tutelle britannique et souhaitait obtenir un gouvernement responsable élu par le peuple. Certains ont été emprisonnés et pendus. Journée nationale rendue fériée en 2002, en remplaçant la fête du dollard, elle est célébrée tous les ans par une marche après la lecture du testament du Chevalier de Lorimier (leader de la révolution), écrite juste avant sa pendaison.



Bref, on a assisté à une réunion d'une centaine de personnes, jeunes pour la plupart (ce qui nous a grandement étonné), drapeaux des patriotes et drapeaux quebecois hissés sur des manches à balais. Pas de drapeau canadien, ou alors barré. Bref, le fief des indépendantistes. On a eu droit au slogan "Le peuple, uni, jamais ne sera vaincu". C'était marrant, jusqu'à ce qu'on s'installe à côté d'un groupe de copain aux tatoos un peu extrémistes.... Mais l'ambiance est assez bon enfant, des enfants, des chiens, des vieux qui font la sieste en attendant le début de la marche (et ne lâchant pas son drapeau pour autant... ne jamais lâcher son drapeau!).
Et ce qui nous a bien fait rire, c'est la traduction de cette fameuse journée en anglais: Victoria Day. En gros, on ne se fâche avec personne. A chaque communauté son nom de jour férié. Même s'ils sont (à peine?) contradictoires. C'est ça le Quebec. On ne se fâche avec personne, faisons plaisir à tout le monde! Vive le Québec!
Prochain rdv Québécois: la Saint Jean-Baptiste, pile dans un mois!


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les deux franchouilles...

Ma photo
Les deux franchouilles sont de retour au pays de la broue avec leur passager clandestin. Ils ne rêvent que d'une chose: continuer leur vie désormais bien canado-franchouillarde mais tout aussi farfelue, l’espèrent-ils... Et laissez-nous un tit message bien franchouillard, ça fait toujours plaisir...

Ki vient nous voir?

compteur pour blog

Blog Archive

Search

Fourni par Blogger.