mercredi 20 avril 2011

Mission: Bosse thon, jour 1

Trois jours! J'ai eu droit à 3 jours complets de congés, et quand on a 3 jours complets de congé et qu'on s'appelle Marie, ben on se demande où on va bien pouvoir aller... Et ça a changé de programme au moins 3 fois pour terminer le débat avec moi-même sur... Boston (ou bosse thon pour les intimes quebecois...)! Car, google-est-mon-meilleur-ami m'a indiqué qu'on était à 500km tous ronds de Boston! Mhm... J'aime ça. Surtout que ça pète quand on dit au boulot qu'on part en weekend à Bosse thon. Ça change de trifouillis-les-Oies, même si j'y suis encore jamais allée... Mais ces 3 jours se sont transformés en missions multiples...
  • Mission 1: Convaincre Fred que les us, ya rien de tel...
Sherbrooke, il trouvait ça sympa. Boston... "Mouai...on parle anglais là-bas?". Ben vi. Donc mission 1b, convaincre Fred que les américains qui parlent anglais, c'est normal. Alors on y va des "les usa c'est super, tout est grand, tout est énooorme". Mouai. Bon. On essaie alors avec "j'ai trois jours, tu te rends compte, on est à 5h de route seulement de boston!". Et puis on réessaie avec "tu veux pas avoir un joli tampon sur ton passeport?" et on tente l'appel de l'océan "On va voir la mer!... et les sorcières...". Ben vi, c'est toujours sympa de voir une sorcière en mer... En tout cas, ça a marché: voiture louée, circuit à peu près organisé et c'est parti pour 3 jours!
  • Mission 2: Passer la douane...
Malgré un chien caractériel et un chum pipant pas un mot d'english, on a même réussi à faire rire les deux douaniers... Ben vi quoi, on a bien le droit de pas travailler non? Mais qu'est ce qu'elle me raconte?
  • Mission 3: Piquer du PQ made in us...
Bon oui ça a l'air un peu bizarre mais vu que nous étions un peu en rade... et franchement, rien de tel que du papier made in us... Moi qui rêvais d'un papier toilette prônant le rêve américain, je me voyais déjà dérouler les dollars jours après jours. Devenir riche en allant aux toilettes, n'est-ce pas le rêve américain? Les motels en tout cas n'ont pas le même avis que moi. Papier blanc, fade. Bref, comme du made in China. On m'aurait menti?! Bon au moins, on est sauvé; du moins pour la semaine.
  • Mission 4: Visite de la côte Nord de Boston...en 2h.
Oui, car google-est-mon-meilleur-ami m'a menti! Certes, même le GPS nous a indiqué 500km, mais on avait oublié les limitations de vitesse, les arrêts pipi (et dieu qu'il y en a avec nous... entre Fred, Bill et moi...) et le passage à la douane qui nous a pris une 1/2h environ. Donc en gros, on a mis au moins 6h de route. Arrivés à Salem vers 16h, nous avons visité assez rapidement la ville (1h30). Car en fait, si tu ne visites pas les nombreux (très nombreux) musées de la ville tous en relation avec les sorcières, et ben il n'y a pas grand chose à faire. Surtout lorsqu'il fait bien froid et venteux. Et malgré les nombreux cars de touristes, nous avons quand même réussi à trouver des petites rues aux jolies maisons anglo-saxonnes dans le quartier historique. Après Salem, direction Rockport, petit port de pêche plus que tranquille (en même temps à 6h du soir...) avec de nombreuses galeries d'art et de petits magasins... Je suis tombée amoureuse d'une photo d'une petite maison de pêche rouge dans un guide et je devais absolument aller là-bas. Mais vu que tout était fermé, nous nous sommes baladés jusqu'à la tombée de la nuit...
  • Mission 5: Trouver un hôtel sans réservation à Boston le weekend d'un match de hockey, d'un match de basket et du marathon international...
Autant dire, mission quasi impossible. Et oui car impossible n'existe pas! Nous avons tourné, tourné, cherché de la monnaie et des cabines téléphoniques sous la pluie pour appeler de nombreux motels pour en trouver enfin un à 80 km de Salem... Bref, la prochaine fois, je réserve. On a voulu se lancer genre en free-lance-à-la-roots-j'ai-20-ans-j'ai-peur-de-rien...ouai ben à 30 on préfère un peu plus la sécurité!
  • Mission 6: Boire un milkshake oréo...
Ah j'en rêve, j'en rêve de ce milkshake oréo... Voilà 6 ans que je t'ai découvert et depuis, oh oui je rêve de toi! Et je t'ai trouvé!!! Alors là je dis heureusement que nous n'avons pas réservé de motel car, là, à 80 km, tu l'attendais, Ô milkshake adôôôré! Alors pourquoi je t'aime tant? Selon Franchement aucune idée. Car en plus j'aime pô les oréo. Mais pour les aventuriers dans l'âme, je vous ai mis THE recette du milkshake à l'Oréo (zavez vu comme je prends soin de vous...). En plus, ça tombe bien, l'été arrive et va falloir perdre 10kg pour se montrer en maillot de bain aux ours canadiens au bord des lacs...
Pour 4 personnes (ou 2 gros gourmands)
-500 ml de lait -6 grooosses boules de glace à la vanille -12 Oreo (les classiques, pas les mini ni les choco blanc), voire 8 si vous aimez pas quand c'est trop sucré (non paskeu le 1er ingrédient en quantité, j'invente pas c'est écrit sur le paquet, c'est le sucre) - Mixez le tout et on déguuuste!
Et moi j'ai dégusté toute la nuit car comme bonne fada des milkshake oréo, j'ai terminé le mien dans son petit gobelet au motel! Ah j'en rêve encore...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les deux franchouilles...

Ma photo
Les deux franchouilles sont de retour au pays de la broue avec leur passager clandestin. Ils ne rêvent que d'une chose: continuer leur vie désormais bien canado-franchouillarde mais tout aussi farfelue, l’espèrent-ils... Et laissez-nous un tit message bien franchouillard, ça fait toujours plaisir...

Ki vient nous voir?

compteur pour blog

Blog Archive

Search

Fourni par Blogger.