lundi 6 décembre 2010

Vive les nouveautés!

  • Vive le verre soufflé!
Samedi a été une journée bien intense, entre le bénévolat au salon des métiers d'art du Québec et la marche aux flambeaux avec un petit groupe de Pvtistes, j'ai entamé mon dimanche avec des crampes partout. Car comme une idiote, pour jouer ma cagasse parisienne, malgré la neige, j'avais décidé de mettre mes belles botes...à talons! 4h debout au salon à tenter de faire partager ma passion soudaine pour le verre soufflé (...) de Jean Vallières (re-...) puis une longue soirée à marcher, aller de bar en resto jusqu'à 1h du matin...Quelle idée a bien pu se placer dans ma petite tête?! Bon en même temps maintenant, j'ai des devants de cuisses en béton! Et je peux être fière de dire que je sais jongler avec les plaques de verglas en talons! Youhou! Croyez-vous que c'est comme ça qu'on s'intègre et qu'on devient une vraie cagasse Montréalaise? Mhm... Peu sûre.
Bref. Tout ça pour vous dire que j'ai passé une excellente journée. Tout le monde s'en fout? Et bien tant pis! Car j'ai découvert le Salon le plus apprécié et le plus connu au Québec. Un hall immense de centaines de stands de petits artisans. On peut y trouver du verre (comme dans mon stand, même si ce n'est pas pour faire de la pub hein!), des gants, des chaussons en mouton (super chic!), du cidre de glace... Bref tout pour rendre sa carte verte! Et je peux vous dire qu'après deux mois de chômage, ça fait du bien de "travailler", même si, malheureusement, je ne reçois aucun salaire. Mais retrouver ses "vieux démons" de vendeuse, de conseillère et de papoteuse (!), ça fait du bien! Surtout lorsque je reçois des compliments de visiteurs pensant que je suis la souffleuse des objets présentés derrière moi... L'égo remonte d'un coup!
  • Vive les marches sous la neige!
Et donc, après les 4h de "stand up souffleuse de verre", je suis allée retrouver Fred et plusieurs Français à qui j'avais donné RDV sur le plateau pour suivre la marche aux Flambeaux. Plusieurs centaines de personnes, un flambeaux dans la main (en fait une bougie surmontée d'un cône en plastic rouge qu'on achète 2,50$ à une œuvre caritative), se dirigent du métro Mont Royal vers le parc lafontaine en chantant des cantiques de Noël. Parfois, on se serait cru dans une marche funéraire... Parce que je ne veux pas dire mais parfois, les chants de Noël, c'est d'une tristesse mélodique... Et avec les cierges euh pardon, les flambeaux, on aurait pu croire au défilé pour la mort de Patt Burn... Mais c'était sympa! On a pu profiter de cette petite marche pour discuter les uns avec les autres, se connaître (et tenter de se reconnaître avec les tuques...). Arrivés au Parc Lafontaine, on a même eu droit à des lutins, des trolls et autres pinocchio (ne me demandez même pas ce qu'il foutait là, j'étais tellement halluciné par tous ces gens déguisés qu'on arrêtait pas de se foutre de moi...) et un concert!!! Bon ne vous attendez pas à un concert de métal par des nains vert au milieu d'un parc. Non. On a juste eu droit, encore, à des chants de Noël! Et une belette par ci (oui bon la belette c'est pas trop dans le registre Noël, ça non plus on n'a pas compris...), et un "Oh Oh Oh" par là... On voyait les flambeaux danser tellement les gens avaient froid, on ne sentait plus nos pieds et "Oh!!! un feur d'artifices!!!!". Super. Mon premier feu d'artifice d'hiver! On a réussi à oublier le froid quelque temps puis, juste après le bouquet final, on s'est vite dirigé vers le premier bar. Et là problème: qui est qui? Car oui, sans les tuques, les écharpes jusqu'au menton et les grosses doudounes nous étions méconnaissables! Petit tour de prénoms comme en CP et c'était parti pour une bonne heure de discutions et d'échanges qui s'est terminé au Rapido afin d'éponger ce qu'on avait bu...
  • Vive les pogos!
Bref une bonne petite soirée. Où j'ai découvert...le pogo! Car comme d'habitude, dès que je ne connais pas un nom sur une carte, il faut que je le commande. J'ai étonné certains "Mais tu es sûre de ne pas demander ce que c'est avant?" Non! Comme ça, je saurai vraiment à quoi ça ressemble! Et je connaissais le pogo des fadas qui se jettent sur la foule et surtout sur moi d'ailleurs, mais pas les pogos qui se mangeaient. Est arrivé le fameux pogo: une saucisse entouré d'un beignet sur un bâton. Sont arrivées les moqueries. Oui mais au moins, je sais maintenant ce qu'est un pogo quebecois! Ça donne envie hein?

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les deux franchouilles...

Ma photo
Les deux franchouilles sont de retour au pays de la broue avec leur passager clandestin. Ils ne rêvent que d'une chose: continuer leur vie désormais bien canado-franchouillarde mais tout aussi farfelue, l’espèrent-ils... Et laissez-nous un tit message bien franchouillard, ça fait toujours plaisir...

Ki vient nous voir?

compteur pour blog

Blog Archive

Search

Fourni par Blogger.