lundi 6 décembre 2010

Le marché de Noel de Longueuil

Un dimanche courbaturé. Et que fait-on un dimanche courbaturé? Un sieste? Un film sur canapé? Peut-être dans une autre maison oui. Mais ici, je doit être sado-maso car j'ai réussi à trouver le courage pour aller à Longueuil! On avait envie de voir le marché de Noël. Et comme une "bonne" idée ne vient jamais seule, nous n'avions pris aucun plan de la ville ni l'adresse du marché. Donc, arrivés au métro Longueil, ce fut au petit bonheur la chance; après quelques interrogations et une mauvaise direction, nous sommes arrivés au centre-ville de Longueuil. Assez joli à vrai dire. On se serait cru dans ces séries américaines situées dans des petites villes toute proprettes où tout le monde se connait. Le marché était assez petit mais que de belles et bonnes choses... Tout donnait envie: le cidre de glace, la dégustation de miel, le chocolat chaud à boire autour du feu, les sapins décorés et les chanteurs! Bref une bonne petite après-midi qui s'est terminée dans un café où je me suis bien faite arnaquer: 15$ pour deux chocolat chaud à l'eau! Je fais tellement confiance aux serveurs que je donne mon petit billet de 20$ pour une facture de 10. Il me rend la monnaie et moi, je ne fais pas attention, comme d'habitude et lui donne 2$ de pourboire (déjà bien généreuse...). Et c'est dans le métro où j'ai enfin calculé qu'il avait déjà pris son pourboire dans la monnaie qu'il m'avait rendue (il avait pris plus de 2$..) et qu'en plus il avait accepté le surplus! (non non à sa place je ne l'aurais pas fait! si si c'est vrai, il m'est arrivé de refuser des pourboires! mais bon, je dois être bizarre...). Bref terminé les chocolats chaud à l'eau (ils ne mettent jamais de lait, ou alors c'est coupé, très étrange) et terminé les "je suis la petite française qui veut être généreuse". Je vais devenir la vraie française: la rapia des pourboires! J'exagère mais bon. Il fallait que ça arrive un jour ou l'autre!

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les deux franchouilles...

Ma photo
Les deux franchouilles sont de retour au pays de la broue avec leur passager clandestin. Ils ne rêvent que d'une chose: continuer leur vie désormais bien canado-franchouillarde mais tout aussi farfelue, l’espèrent-ils... Et laissez-nous un tit message bien franchouillard, ça fait toujours plaisir...

Ki vient nous voir?

compteur pour blog

Blog Archive

Search

Fourni par Blogger.