samedi 20 novembre 2010

Euh...Changer de job?!

Alors que vous dire... Et surtout comment le tourner... Il y a des fois comme ça où on n'arrive pas à se décider à écrire, on ne sait pas par quelle phrase on va commencer. Ce n'est pas le soucis de la page blanche, vu que j'ai la base de mon histoire mais par quoi commencer? Par le smoked meat sandwich qui me trotte encore dans l'estomac 5heures après? Ou par l'expo du Musée des Beaux Arts? Ou encore par l'entretien d'embauche de ce matin? Oui, pas mal de choses ce sont passées aujourd'hui, et pourtant la nuit tombe tôt. De plus en plus tôt. Bon je vais commencer sans doute par ce qui inquiète le plus certains...
  • Mais qu'est-c'que-c'est-tu-le-smoked-meat?
On a voulu aller manger un truc vite fait bien fait ce midi et on s'est arrêté au Reuben's deli & steack sur la Sainte Catherine. Ambiance très sympa, serveurs très correc' (il nous a demandé si ça allait sans doute au minimum 5 fois pendant le repas: "ça va tu bien? C'est tu ben correc'?" "euh oui oui ça va très bien. C'est bien... euh c'est bien correct". "Oui c'est correct merci!"). Dans un coin de la vitrine qui sert de chambre froide, d'énormes viandes fumées sous vide sont empilées et attirent les passants. C'est vrai que ça attire. Ça a marché avec nous!Une déco extérieure année 50 mais un intérieur plus cosy, des bancs en cuir, un bas relief style années 30, des serveurs en tabliers blanc, un long comptoir où se succèdent les pots de légumes confits... Et nous face au must du must, un truc que j'avais essayé à Memphis et que je m'étais promise de ne jamais retenter: la viande fumée. Mais franchement, j'ai été agréablement surprise. Les sandwich sont ENORMES, enfin surtout très HAUTS, tellement hauts qu'ils en tombent! On peut choisir entre une viande maigre ou grasse et la viande fumée n'était, à mon étonnement, pas trop forte. Par contre, nous sentons encore notre repas 5h après dans notre estomac! La photo est celle de mon plat, imaginez, le sandwich de Fred était deux fois plus haut que le mien... Je sais que ça vous donne envie... Bande de jaloux!
  • Mais qu'est-c'que-c'est-que-tu-as-tu comme jobbine?
Avant le magnifique smoked meat du Reuben (là faut suivre, ça veut dire ce matin, on revient en arrière. Vous suivez?), j'ai été à mon entretien d'embauche. Non pas pour être conseillère en sécurité financière. Ça, c'est fini. Et j'ai l'impression que ça a bien fait rire certains! Mais j'ai aussi l'impression que le poste pour lequel j'ai été embauchée ce matin a fait encore plus rire... Car oui, à partir de lundi, exit l'ambassadrice de l'accueil, exit la chômeuse, bienvenue à la conseillère en puériculture! Bon je ne sais pas pourquoi, mais ici, ils ne disent pas vendeuse ou caissière mais plutôt commis à la vente ou à la caisse ou conseillère à la clientèle pour..ben pour vendeuse quoi. Ça doit faire mieux. Et le must du must: je peux rester 2h avec les clients, tant pis s'ils n'achètent rien! Ah!!! J'aime ça! Bon, je vous raconte vite fait mon petit entretien qui a duré, montre en main, 14 minutes! Habillée comme une cagasse Montréalaise, je me suis rendue au Nord Est de la ville. Et bizarrement, aucun stress, une "zénitude" dont je rêve depuis des années. Ça y'est! Je sne vais plus aux becosses six fois avant d'aller à un entretien! Mouai. Je n'y crois pas trop. Sans doute simplement parce que ce n'est pas l'emploi de mes rêves et que je ne perdais rien à y aller. En tout cas j'ai fait mon petit effet car j'ai été embauchée au bout de 10 min. La propriétaire du magasin, (un grand magasin style Aubert) est une française arrivée à Montréal il y a 20 ans. Elle embauche beaucoup de français (je crois que les 3/4 des agents sont français). Après m'avoir demandé pourquoi je voulais travailler avec eux, et ce que j'avais fait en France (enfin une personne pour qui peu importe la 1ere expérience québécoise et l'expérience de vente!) elle m'a demandé si je comptais rester au Canada. Lorsque je lui ai répondu que je resterai si j'ai un emploi stable, elle m'a alors parlé d'un couple de français qui travaille avec elle et qui est en pleine demande. Ça leur prend tellement de temps (il faut compter minimum 9 mois), qu'elle a gardé leur place! Ca fait rêver. Enfin, ne rêvons pas trop car j'ai un mois au moins de formation pour apprendre le maniement des poussettes et autres "trucs pour bébés". Le rêve. Mais j'ai un contrat de 30h/semaine à 11$/h et ma 1/2h de pause du midi est payée! Donc franchement, entre nous, ça ne se refuse pas. C'est donc parti pour conseiller les futurs parents... Youhou! Mon nouveau lieu de travail!

2 commentaires:

  1. hey c'est super chouette ! c'est ça le québec, tu peux faire un truc qui n'a rien à voir avec ton expérience. Et si ça se trouve ça va te plaire :) et puis c'est le meilleur moyen de te familiariser avec la vie québecoise.
    Questiuon salaire, c'est clair que tu as bien fait de le prendre, c'est bien 11$/h et ça comblera largement que ça soit 30h plutôt que 35 ou 40 au salaire minimum de 9.5$/h. Mais là aussi, 30h, j'te l'dis c'est le top, tu vas pouvoir profiter du V de ton PVT !

    RépondreSupprimer
  2. Je ne doute pas de tes compétences en ce domaine!!:)

    RépondreSupprimer

Les deux franchouilles...

Ma photo
Les deux franchouilles sont de retour au pays de la broue avec leur passager clandestin. Ils ne rêvent que d'une chose: continuer leur vie désormais bien canado-franchouillarde mais tout aussi farfelue, l’espèrent-ils... Et laissez-nous un tit message bien franchouillard, ça fait toujours plaisir...

Ki vient nous voir?

compteur pour blog

Blog Archive

Search

Fourni par Blogger.